Sunday, January 21, 2007

Où est la gauche? | Where's the left wing?

Je vous invite à aller lire cet article de Alain Dubuc publié dans La Presse d'aujourd'hui: Mais où est donc la gauche?

Il résume effectivement très bien l'état d'esprit de plusieurs participants au film L'Illusion tranquille, dont votre humble serviteur! De la raison qui m'a poussé à participer au film jusqu'au sentiment d'immobilisme induit par la gauche, je loge à peu près à la même enseigne que Alain Dubuc.
-------------------
I invite you to read the paper "Mais où est donc la gauche" (in French, see the link above) from Alain Dubuc and published today in La Presse.

It brings a few good questions we should debate after the release of the movie L'Illusion tranquille last week. From why took part in the movie to the stagnation induced by the left wing, I share all the ideas Dubuc wrote in this paper.

3 comments:

Lept said...

« Le vrai Québécois, c’est un socialiste d’esprit, un communiste de coeur et un capitaliste de poche. »
I was surprised that the Dubuc article was not as enraging to me as I expected. My knee jerk response to L'Illusion tranquille has been conditioned by my reading of Le Devoir...
Maybe I need to watch it.

Matt said...

Nice quote, indeed!

I invite you, though, to watch the movie L'Illusion tranquille since the survey you mention on your blog is quite dodgy. Mainly, CROP has made no real care to give sufficient information in its questions... It's, at least, a very common point of view in the economic community.

But let's say it plainly, a movie isn't the place to reinvent the world nor launch a real debate. It's, at most, a good place to start a debate. Now, L'Illusion tranquille is no exception. It's a good start for a debate but judging the individuals' sound reflexion on the movie would be a bit misleading, indeed.

So, I do recommand you to watch the movie, but also read Dubuc's and my papers in La Presse as well as visiting the CIRANO web site (http://www.cirano.qc.ca) for more information on the economic point of view. The CIRANO web site has plenty of well built papers about a lot of issues both in French and in English.

brian said...

Les conclusions d'Alain Dubuc sont enrageantes de véracité et de lucidité, et je voudrais sincèrement le contredire. Mais je dois avouer que, dans notre pensée sociale, la gauche québécoise (le PQ et tout ce qui grouille sur sa gauche) donne effectivement l'illusion de toujours vouloir protéger les acquis sociaux au même titre que les syndicats (autres représentants de la gauche) qui grugent souvent l'os social jusqu'à la moelle, sans considération pour l'effort collectif pour payer leurs conditions de travail qui deviennent des vaches sacrées, d'où notre apparente et réelle stagnation. Effectivement, notre société semble stagner et les médias reprennent ce slogan régulièrement depuis le manifeste des Lucides et celui des Solidaires qui a suivi. Mais quand on lit que l'empire Québécor et toutes les autres grandes et riches entreprises reçoivent des milliards en soutien financier de la vache à lait québécoise (notre gouvernement, donc nous tous, contribuables), on est en droit de se demander s'il n'y a pas quelque chose de pourri en notre royaume. Si la libre-entreprise est si chère aux néo-libéraux et autres conservateurs, pourquoi continuer à subventionner ces entreprises à coups de milliards qui seraient mieux investis dans les soins de santé (le Québec faisant piètre figure per capita), le soutien aux plus démunis et autres. Si seulement les hommes politiques avaient vraiment à coeur le bien-être de leurs citoyens plutôt que leur ré-élection, on aurait peut-être un Parlement (gouvernement et Opposition) travaillant main dans la main plutôt qu'en opposition. Aux Lucides et aux Solidaire, je me vois malheureusement en sceptique et cynique.